Au secours! J’ai mal au dos…

Au secours! J’ai mal au dos…

Les maux de dos peuvent affecter tout le monde: autant les jeunes que les personnes âgées, les femmes que les hommes. Selon Statistiques Canada, de 70 à 85 % des gens souffriront d’une douleur lombaire un jour ou l’autre… Pas étonnant, donc, qu’on l’appelle le mal du siècle!

Même si la lombalgie (terme médical pour parler des douleurs localisées dans le bas du dos) est courante, il est parfois difficile d’en identifier la source. C’est que les douleurs lombaires sont souvent dues non pas à un, mais à plusieurs facteurs.

Un mal de dos, plusieurs causes possibles

La colonne vertébrale se constitue d’en moyenne 31 vertèbres superposées, à partir du cou jusqu’au coccyx, avec des disques intervertébraux entre chacune d’elles. Puis, autour de la colonne vertébrale se trouvent des muscles, des tendons, des ligaments ainsi que des nerfs… toutes des structures pouvant être en cause lors d’une lombalgie!

Un mal de dos peut tout aussi bien survenir à la suite d’un faux mouvement, d’un geste brusque, d’une prise de poids ou d’une grossesse. Les personnes les plus à risque sont notamment celles qui font peu d’exercices, qui lèvent régulièrement de lourdes charges, qui restent assis plusieurs heures d’affilée par jour ou qui adoptent de mauvaises postures dans leurs activités quotidiennes.

Les douleurs lombaires peuvent également être dues à de l’arthrose (usure des articulations parfois excessive et pouvant provoquer de l’inflammation), à une hernie discale (fissure ou déchirure d’un disque intervertébral), à une entorse (élongation d’un muscle ou d’un ligament) ou à un lumbago (entorse bénigne appelée couramment « tour de reins »).

Quand consulter votre physiothérapeute?

Si une douleur lombaire se déclare, tentez de reposer votre dos et d’y appliquer de la glace (10 minutes aux deux heures) pendant les premières 24 à 48 heures. Vous pouvez également essayer de soulager la douleur avec de l’acétaminophène (ex.: Tylenol) ou un relaxant musculaire (ex.: Robaxacet, Myoflex), selon l’avis de votre pharmacien.

Veillez à reprendre graduellement vos activités dès que l’inflammation et la douleur aiguë ont diminué, car les douleurs lombaires ont tendance à se chroniciser avec l’inactivité. Si la douleur persiste, il importe de consulter votre physiothérapeute pour vous aider à en déterminer la ou les causes et en traiter les symptômes.

Physio et maux de dos

Lors de la première consultation, votre physiothérapeute effectuera une évaluation détaillée de votre condition, en observant notamment votre posture et en recherchant d’éventuelles faiblesses musculaires, raideurs articulaires ou atteintes discales qui pourraient être à l’origine de votre douleur lombaire.

Par la suite, les séances de physiothérapie permettront, au besoin, de soulager des tensions, d’assouplir des muscles ou des tissus dans le but d’apaiser la douleur, de retrouver votre pleine mobilité physique et de prévenir les récidives.

Le physiothérapeute élaborera de plus un plan de traitement personnalisé qui comprendra des conseils sur vos habitudes de vie (techniques de travail, posture, etc.). Il vous enseignera également des exercices ciblés à faire tous les jours à la maison, tels que des exercices de renforcement, de proprioception, de contrôle moteur et d’équilibre ainsi que des étirements et des assouplissements, afin de conserver ou d’améliorer vos acquis.

Les physiothérapeutes travaillent souvent en étroite collaboration avec une équipe interdisciplinaire (ergothérapeute, ostéopathe, kinésiologue, massothérapeute). Si votre condition nécessite une investigation approfondie, des tests ou de la médication, votre physiothérapeute vous orientera vers votre médecin.

Contactez-nous pour en savoir davantage sur nos services en physiothérapie.


Physiothérapie Thivierge-Toupin: des soins personnalisés, une approche globale