Maux de cou ou de dos persistants… est-ce une hernie discale ?

Maux de cou ou de dos persistants… est-ce une hernie discale ?

Vous avez reçu un diagnostic de hernie discale, lombaire ou cervicale ? Il est fort possible que votre médecin vous prescrive une consultation en physiothérapie. Voici comment votre physiothérapeute vous aidera à soulager la douleur liée à une hernie discale, en plus d’en accélérer la guérison.

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

Une hernie est une saillie formée par un organe ou la partie d’un organe qui sort de sa cavité naturelle. Il existe différents types de hernies (par ex. : inguinale, hiatale, ombilicale), mais celles traitées en physiothérapie sont les hernies discales.

Il faut savoir que la colonne vertébrale est constituée d’en moyenne 31 vertèbres superposées, à partir du cou jusqu’au coccyx, avec des disques intervertébraux entre chacune d’elles. Ces disques sont des cartilages fibreux et élastiques, qui contiennent un noyau gélatineux. Ils donnent de la mobilité à la colonne vertébrale et l’aident à amortir les chocs.

Les hernies discales se produisent lorsqu’un disque intervertébral se fissure ou se rompt, laissant sortir le noyau de sa cavité.

Fréquentes, les hernies discales

Les hernies discales peuvent toucher n’importe quel disque intervertébral, mais elles se produisent le plus souvent dans la région lombaire, ce qui cause des douleurs dans le bas du dos. La hernie discale lombaire qui ne comprime pas de racine nerveuse occasionne aucune douleur et peut même passer inaperçue. Cependant, si elle comprime la racine d’un nerf, la douleur peut irradier dans la jambe jusqu’au pied.

Quant aux hernies discales cervicales, elles peuvent créer des douleurs ou des raideurs au cou ou être indolores. La douleur irradie parfois dans l’épaule ou le long du bras et peut se rendre jusque dans la main et les doigts.

La douleur causée par une hernie peut augmenter dans une position inadéquate ou prolongée, que ce soit assise, debout ou couchée, ou lorsque les muscles de la région sont sollicités, lors d’un effort, d’une toux, d’un éternuement ou en penchant le tronc ou la tête vers l’avant par exemple. Une sensation de blocage peut apparaître lors de certains mouvements. De la faiblesse, des fourmillements, des picotements ou des engourdissements sont parfois ressentis.

Les causes d’une hernie discale

Les personnes les plus à risque de souffrir d’une hernie discale sont celles âgées de 30 à 55 ans. Les autres facteurs de risque sont :

  • l’obésité ou le surplus de poids
  • la grossesse
  • les mauvaises postures (au travail ou à l’effort, par exemple)
  • la sédentarité
  • la pratique d’un métier ou d’un sport exigeant physiquement
  • l’hérédité.

Quand consulter votre physiothérapeute ?

Si vous souffrez d’un mal de dos ou de cou aigu, il est tout d’abord recommandé de reposer la région atteinte et d’y appliquer de la glace (10 minutes aux deux heures) pendant les premières 24 à 48 heures. Vous pouvez également essayer de soulager la douleur avec de l’acétaminophène (par ex. : Tylenol) ou un relaxant musculaire (par ex. : Robaxacet, Myoflex), selon l’avis de votre pharmacien. Il est conseillé de reprendre ses activités dès que possible.

Si la douleur persiste plus d’une semaine et qu’elle vous empêche de vaquer à vos activités quotidiennes ou qu’elle vous réveille la nuit, il importe de consulter votre médecin ou physiothérapeute.

Le traitement en physiothérapie

Lors de la première consultation, votre physiothérapeute effectuera une évaluation détaillée de votre condition, qui inclura une observation, un bilan neurologique et une évaluation de la mobilité de la colonne vertébrale ainsi que du tonus musculaire, de la force et de la stabilité de la région atteinte.

Pour diminuer la douleur et l’inflammation, votre physiothérapeute pourra utiliser diverses techniques, dont la thérapie manuelle (mobilisations vertébrale et neurale), les massages, la traction mécanique, le TENS et les exercices de stabilisation. Il élaborera de plus un plan de traitement personnalisé qui comprendra des conseils sur vos habitudes de vie (techniques de travail, posture, etc.). Puis, afin de conserver ou d’améliorer vos acquis, il vous enseignera des exercices ciblés (renforcement, proprioception, contrôle moteur, équilibre) ainsi que des étirements et des assouplissements à faire à la maison.

Les physiothérapeutes de la clinique Physiothérapie Thivierge-Toupin travaillent en étroite collaboration avec une équipe interdisciplinaire (ergothérapeute, ostéopathe, kinésiologue, massothérapeute). Si votre condition nécessite une investigation approfondie, des tests ou de la médication, votre physiothérapeute vous orientera vers votre médecin.

Contactez-nous pour en savoir davantage sur nos services en physiothérapie.

__

Physiothérapie Thivierge-Toupin : des soins personnalisés, une approche globale